P.F.P. Aquitaine

Plâtrerie
Spécialiste de l'Isolation
et de l'Economie d'Energie

Rénovation - Neuf - Agrandissement

RT 2012

Pour réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle Environnement a définit un programme de réduction des consommations énergétiques des bâtiments. Une nouvelle réglementation thermique dite RT 2012 a été mise en place. Elle s’applique aux constructions neuves, aux extensions et aux surélévations des bâtiments existants.

RT 2012

Objectif de la RT 2012

Réduire par 4 les GES (Gaz à effets de serre) en limitant la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) en moyenne

Exigences

La RT 2012 comporte 3 exigences de résultats définies par 3 coefficients

Le Bbio

Le Bbio, ou besoin BIOclimatique Conventionnel, qui exprime les besoins liés au chauffage, au refroidissement et à l’éclairage.

Un Bbio performant s’obtient :

  • en travaillant sur l’orientation et la disposition des vitrages afin de favoriser les apports solaires en hiver tout en protégeant en été
  • en limitant les déperditions thermiques
  • privilégiant l’éclairage naturel
  • en accentuant l’isolation des parois opaques

Ainsi, un bâtiment bien orienté avec une bonne isolation, assure un Bbio faible et pourra répondre à cette exigence.

Le Cep

Le Cep, ou coefficient de Consommation Conventionnelle d’Énergie Primaire. Il porte sur les consommations annuelles ramenées au m², liées aux 5 usages suivants :

  • chauffage
  • refroidissement de l’habitat
  • production d’eau chaude sanitaire (ECS)
  • éclairage
  • auxiliaires (pompes et ventilateurs)

Il prend en compte aussi d’autres facteurs, tels que la localisation géographique, l’altitude, la surface moyenne, le type d’usage du bâtiment, et les émissions de gaz à effets de serre (GES) des énergies utilisées.
Cette exigence impose en plus de l’optimisation du bâti exprimée par le Bbio, le recours à des équipements énergétiques performant, à haut rendement.

Le TIC

Le TIC caractérise la Température Intérieur Conventionnelle, en période de forte chaleur. Sa limitation vise à assurer, en été, un bon niveau de confort et à éviter les surchauffes, sans qu’il soit nécessaire de climatiser.

Ainsi, la réglementation impose que la température la plus chaude atteinte dans les locaux, au cours d’une séquence de 5 jours très chauds d’été, n’excède pas un seuil (TicRef)

Le respect des exigences de la RT 2012 passe par la vérification de ces coefficients Bbio, Cep, Tic par l’intermédiaire d’un calcul issue d’une étude thermique. ils devront être inférieurs à des valeurs maximales respectives (Bbio max, Cep max, Tic ref)

Les moyens

  • Traitements des ponts thermiques
  • Traitement de l’étanchéité à l’air : test obligatoire qui permet de quantifier les entrées ou sorties d’air parasite. On maîtrise ainsi le renouvellement de l’air, ce qui permet de limiter les déperditions thermiques tout en assurant une bonne qualité de l’air intérieur. Idéalement, pour une maison bien étanche, on ne doit pas excéder 0,6m3/(h.m²). Utiliser l’aéroblue, c’est idéal !!!.
  • Surface minimale des baies vitrées : la surface des baies doit être supérieure à 1/6ème de la surface habitable. L’éclairage naturel sera donc privilégié.
  • Recours obligatoires à des énergies renouvelables : pour la production d’eau chaude sanitaire, en maison individuelle, ou le chauffage, tels que poële à bois, chauffe eau solaire, chauffe eau thermodynamique, etc ...

Besoin d’aide ?

Afin de s’y retrouver, vous devez faire faire une étude thermique. Elle vous aidera à optimiser la conception architecturale, les solutions techniques, et la consommation énergétique conventionnelle. Elle vous assurera du respect des 3 exigences fixées par la RT